Quand les percussions s’invitent dans une session d’approfondissement BAFA

La parole est donnée aux animateurs.trices et aux formateurs. / Une expérience unique en stage BAFA

Dans le cadre des stages d’approfondissement organisés par les Francas en Normandie en février 2020, nous avons eu un petit groupe de 7 stagiaires.

Notre objectif : faire découvrir de nouvelles choses aux stagiaires et notamment la dynamique de groupe que peut apporter un apprentissage collectif, la découverte et le suivi d’un rythme à travers l’usage de Djembé ou de Cajon.

 

L’article que nous vous proposons ci-dessous reprend les avis recueillis auprès des stagiaires après leur stage, autour de quatre questions que nous leur avons posées.

A la fin de l’article, une dernière partie concerne les retours du formateur qui a mené le projet sur l’ensemble de la session. Il propose également des approches et attentions à avoir avec les enfants lors de la mise en œuvre de ce type d’activité avec les publics accueillis en accueils de loisirs ou séjours de COLO. ?

 

Quelles étaient tes craintes au début de la pratique ?

« Ne pas réussir à retenir le rythme puisqu'il était assez long et donc de ne pas arriver à faire la musique».

« Ne pas maîtriser l'instrument et peur de ne pas y arriver ».

Pour l’équipe : la découverte n’est pas une chose facile, même pour des animateurs en fin de formation. Il faut donc, individuellement trouver la volonté pour essayer, car les peurs se transmettent au sein d’un groupe. 

 

En quoi cela t’a plu, qu’est-ce-qui t’a motivé dans la démarche proposée ?

« Découvrir un instrument que je ne savais pas utiliser ; d'apprendre à l'utiliser et qu'on ne soit pas jugé sur notre "performance". Il n'y avait pas de pression et si on n’y arrivait pas on pouvait recommencer sans avoir peur ».

« M’a permis de me défouler et de faire passer le stress de la formation.

Ce qui a été motivant c’est surtout l’apprentissage de l’instrument et de voir les progrès rapides qu’on a pu faire ».

« Construire quelque chose en groupe et de le donner à voir à un public ».

« Cela m'a vraiment plu de participer avec Xavier. Il a su me donner l'envie de participer et d'apprendre quelque chose que je ne connaissais pas. Un vrai moment de partage avec nous tous stagiaires et formateurs ».

Pour l’équipe : Il est vraiment important dans un apprentissage de trouver du plaisir, de ne pas se sentir jugé pour pouvoir s’engager face aux autres personnes qui forment le groupe, avant même de se présenter face à un public.

 

Comment t’es-tu senti lors des entrainements et pendant la représentation du vendredi soir ?

« Pendant les entrainements, étant tous débutants, on se sentait bien puisque personne ne jugeait personne. On prenait notre temps et on avançait à notre rythme, tout dans la bonne humeur du groupe. La performance du vendredi soir était stressante comme nous n'avions jamais joué devant un public aussi petit soit-il. Mais c'était, tout de même, un grand moment puisque nous avons réussi à faire le rythme en entier sans de grandes fautes et c'était vraiment sympa ».

« Je me suis sentie très à l’aise pendant les entraînements, on aurait peut-être dû faire un dernier entraînement, juste avant la représentation, mais tout s’est bien passé et on s’est amusé, c’est le principal ».

« Lors des entrainements, j'avais pour but de mémoriser le rythme. C'est pourquoi j'étais très attentif. Ensuite, lors de la représentation, j'étais serein du fait que la dernière répétition se soit bien passée. J'avais confiance en les autres membres du groupe et je savais que je pouvais me rattacher à leur rythme si je me trompais ».

« Ca m'a permis de réaliser qu'on pouvait faire beaucoup de choses avec une équipe. On a tous vraiment apprécié le moment de partage. Je dirais même que j'étais vraiment fière de voir qu'on a pu apprendre un petit morceau en quelques temps ».

Pour l’équipe : L’engagement amène à la réussite individuelle, mais moins au plaisir de construire ensemble et d’être attentif aux autres personnes du groupe

 

Comment pourrait-on réutiliser ces approches avec des enfants ?

« Je pense qu'on peut apprendre aux enfants à jouer de cet instrument avec un rythme toujours répétitif. C'est un bon moyen de leur faire découvrir des instruments qu'ils ne connaissent pas. Cela peut aussi les aider à s'affirmer et ne pas avoir peur de jouer devant les autres ».

« On peut facilement réutiliser ces approches avec les enfants, en fabriquant les instruments avant et/ ou en utilisant des sons différents tels que les tambourins par exemples ».

« On pourrait utiliser cette approche dans une colo, chaque jour répéter la chanson afin de réaliser une petite représentation à la fin de la colo. C'est un projet qui fédère dont le résultat final est gratifiant ».

Pour l’équipe : Ce projet et ces retours nous ont permis d’affirmer que nos stagiaires avaient compris leurs missions d’animateurs et ils sont également en capacité de se questionner sur leurs approches avec les enfants.


Pour conclure :

« Il faut essayer avant de dire que ce n'est pas possible, qu’on ne va pas y arriver, car là j'ai eu la preuve qu’en quelques jours, j'ai pu réaliser que j'ai pris confiance en moi. Je n'ai pas eu peur du regard des autres. J'ai réalisé que tout est possible. Qu'il faut essayer avant de dire je ne sais pas ! »

 

Retours du formateur en charge du projet sur le stage d’approfondissement BAFA :

Mon ressenti sur le stage d’appro :

« Les différents temps de percussion avec vous dans ce stage étaient forts agréables. Ce fut un réel plaisir de partager ma passion et mon métier. La représentation de percussion de vendredi était au top, félicitations ! j'ai senti des personnes à l'aise, peut-être quelques personnes avait un peu peur de rater ! Adrénaline ! C’est bon ! Peu importe, il s'agit de se faire plaisir, merci pour cette expérience.

Cet article pourrait peut-être donner l'envie d'organiser un stage d’appro sur ce thème que je vous propose : De la percussion à la création en passant par l'expression. Cet article peut également donner l'envie aux futurs stagiaires de venir participer à un stage BAFA avec les Francas. Reste aussi la possibilité de venir vous engager en tant que formateurs avec nous sur un stage.

Je serais heureux de vous accompagner ». 

 

Les approches pédagogiques et les conseils des Francas :

 

« L’intérêt et les bienfaits de l’atelier percussion avec des enfants, des jeunes ou des adultes : à valoriser en fonction des objectifs pédagogiques poursuivis par votre structure :

  • Proposer un apprentissage percussion rapide, simple, efficace, valorisant sans mettre la personne en échec : Montrer aux enfants, aux jeunes et aux adultes qu'ils peuvent comprendre et acquérir des notions musicales qui leur semblaient inaccessibles.
  • Utiliser les petits et les gros instruments comme moyen d'expression et de création : on se montre face au groupe, c'est un réel travail sur la confiance en soi.
  • Respecter des règles du jeu pour avancer dans la construction d'un rythme à l'unisson, respecter les choix des personnes. 
  • Respecter l'autre, développer la vie en collectivité avec une ambiance de groupe et de l'individu positive et valorisante.
  • Avancer avec les propositions du groupe, on apprend en groupe, on joue ensemble à des jeux rythmiques, on s'écoute et on se fait plaisir.

Faire s'exprimer les enfants autour d'un temps de percussion corporelle et de chant. Valoriser les enfants en montrant leurs capacités de création (apprentissage de pas de danses simples, apprendre une Chorégraphie, jouer avec son corps...) 

  • Découvrir la musique au plus petits (-6 ans) un atelier d'éveil musical: manipuler, frotter, taper... 
  • Construire un conte musical, raconter une histoire (bruitage avec les plus petits), allier la parole aux percussions (chant traditionnel ou slam avec des plus grands) ou encore fabriquer les décors de la scène. Fabriquer des instruments de percussion facile à réaliser et utilisables avec des + 6 ans.
  • Découvrir les différentes percussions du monde et travailler autour d'un pays choisi avec les enfants (Chine, Sénégal…) et leur faire découvrir les traditions de ce pays
  • Développer la latéralisation, la concentration et de la coordination, la mémoire et de l'écoute. Canaliser les enfants agités ! Sur un projet long les enfants ou jeunes (difficiles) font des progrès (plus calmes au fur et mesure des différentes séances, plus respectueux envers les autres…).
  • Valoriser cet atelier "percussion création et expression" par une représentation sur scène à un événement dans votre territoire ». 

 

 L’équipe : Xavier Derrien et Dominique Parsy

Découvrez également